LA TELEKINESIE

En passant

De nombreuses forces physiques qui existent dans la nature sont invisibles pour l’homme. Le

balancement des arbres engendré à distance par le vent, les champs magnétiques qui alignent les

objets magnétisés sur commande, et même les forces gravitationnelles, tout cela est invisible pour

l’homme. Que l’homme puisse déplacer des objets par la force de concentration de son mental n’est

considéré du domaine du supranaturel que parce que cela se produit rarement et sans aucun

contrôle qui permettrait aux scientifiques d’étudier la chose et de l’enregistrer. Le phénomène n’est

pas un phénomène que les humains peuvent contrôler, malgré ce qu’affirment certains yogis.

L’homme n’est pas structuré pour pratiquer la télékinésie à volonté, et que la chose se produise est

uniquement le fait de dons latents qui peuvent être brièvement activés, en général à l’occasion d’un

coup de colère.

Dans la 4ème Densité, le don de l’éviter ou de déplacer les objets existe et c’est une faculté que l’on

peut aiguiser. C’est un facteur d’intelligence qui existe ou bien naturellement chez les espèces à la

disposition, pour l’incarnation, des entités qui sont passées dans la 4ème Densité, ou qui est introduit

par ingénierie génétique dans des espèces qui s’incarneront ainsi. Tout comme le processus de

pensée télépathique peut se concentrer sur une cible, les ondes du cerveau qui permettent la

lévitation ou le déplacement d’objet peut aussi être polarisé. Le mécanisme n’est pas de ceux que

l’homme peut actuellement comprendre, mais il fait partie des centaines de forces physiques

similaires aux forces de gravitation et de répulsion. Globalement, un flot de cette énergie va se

concentrer sous l’objet à l’éviter, et cela de façon irrégulière si l’objet doit être déplacé. Un objet

déplacé ainsi est en fait lévité doucement pour supprimer le frottement, puis penché dans la

direction désirée par une lévitation légèrement plus forte d’un côté.

La télékinésie vue à notre stade et sur notre plan matériel est possible, mais encore une fois celle-ci

exige un certain niveau d’élévation qui permet à l’individu qui en fait usage, d’en faire uniquement

usage des fins évolutive pour l’humanité. Bon nombre d’individu, la majorité principalement exigent

toujours des résultats visibles, concrets, des preuves. Mais que font-ils, lorsqu’ils ont ses preuves,

bien des possibilités se présentent alors : Dans le cas le plus courant une personne fait une

démonstration et parvient à surélever son corps ou un objet par exemple, ou parvient rendre le

corps d’une tierce personne très lourd ou très léger, la réaction est très rapide, « Il y a un truc », ou «

Encore un tour de magie d’illusionniste, ou mieux on constate » mais l’on se dit, c’est quand même

pas possible, inconcevable. D’autres plus curieux tentent alors d’avoir les preuves de cette irréalité et

commencent alors à questionner l’individu pouvant provoquer l’effet. Malgré les réponses on insiste

pour avoir d’autres démonstrations, on veut voir ou est le truc. Mais s'il n’y a pas de truc, on

s’acharne et ainsi les questions deviennent lassantes pour celui qui tentent d’expliquer qu’il faut

atteindre un certain niveau d’élévation, ou pour mieux s’exprimer et ne pas provoquer de jeux de

mots, « il faut purifier son être ». On s’imagine si un jour quelques hommes s’unissent et soulèvent

une pierre de plusieurs centaines de tonnes à quelques mètres du sol. La presse, les médias, les

pouvoirs en place, peut-être même l’isolation et la mise au silence de ce qui se passe, tels que

l’argent, les menaces, si par les interdictions sous peine de …, l’internement des pouvoirs militaires

ou autres qui naturellement voudrait en tirer tous les avantages menant à ce que nous pouvons

constater déjà avec nos sciences humaines. Cela exige alors maint efforts de la part du curieux,

efforts que bien souvent il ne veut pas faire, ou qu’il commence à faire et ne persiste pas par manque

de patience et de volonté, si pas de temps. Il ne faut pas uniquement désirer atteindre un but, il faut

aussi parvenir à ne pas atteindre ce but avec l’envie de devenir célèbre, puissant. Ou l’atteindre pour

pouvoir influencer les autres, pour nourrir son égo et les désirs purement matériel et donc limité à

l’élévation de l’humanité. Imaginons maintenant que tous les êtres de notre monde puissent utiliser

la télékinésie, et puisse déplacer des objets aussi facilement que de parler ou se déplacer. Ce serait

une véritable catastrophe pour notre humanité. Un individu peu scrupuleux ne se gênera pas pour

parvenir à ôter le porte-monnaie de la poche d’une personne pour s’en emparer. Une personne

violente ne se gênera certainement pas pour déplacer un couteau et le plonger à distance dans le

corps de son ennemi. Plus d’empreintes, pas de traces, aucune preuve du meurtre, ou irais alors le

monde avec de tel pouvoir ?. Quand bien même si un individu était capable de détecter les gens de

mauvaises volonté et signalerais que telle ou telle personne aurait commis un acte. Notre société

actuelle n’est pas encore prête d’accepter ceux qui savent d’avance qu'un cataclysme va se produire,

ou qu’une personne a été agressée par une autre. Nous approchons malgré tout de cela, l’hypnose

donne déjà quelques résultats dans certains milieux judiciaires. Dans certains cas les sourciers, ou

radiesthésistes apportent déjà quelques indications positives sur ce sujet. Non, il vaut mieux

actuellement oublier cette possibilité dans l’immédiat, des civilisations entières ont disparue parce ce

que a un moment de leur histoire, la vie devenue trop facile et trop agréable à vivre dans

l’incarnation à dégénérée. L’homme et surtout ceux qui ont commencé à prendre le pouvoir par

facilité, ont progressivement oublié que l’incarnation n’était qu’un passage pour profiter des joies de

celle-ci dans le respect de ce qu’elle est, mais aussi pour prendre connaissance de ce qu’est cet état

d’incorporation. Ne voulant quitter ce monde de joie, l’homme a commencé à profiter uniquement

de ses joies personnelles et à exagérés des facilités que lui accordait la force de l’esprit. Oubliant

progressivement la raison de l‘incarnation, l’homme a voulu et chercher un bonheur uniquement

matériel. Ainsi par l’usage du pouvoir l’homme à commencer à profiter de sa position pour prendre

tout ce qui l’intéressait personnellement. Y incluant naturellement uniquement ceux qui l’intéressait

(famille, amis, sa société, son groupe, son peuple, sa croyance). L’homme a donc commencé à créer

des différences entre les individus et à développer l’égoïsme, la peur, l’injustice vis à vis d’autrui, ne

partageant plus, il commença par proposer en échange de ce qu’il devait partager normalement de

l’argent, des choses, du plaisir, et progressivement une catégorie d’individu ont commencé à prendre

le pouvoir à l’insu de ceux qui ne pouvaient les surpasser. Les plus érudit dans les domaines de

l’esprit, de l’être ont alors compris que les générations à suivre devaient à nouveau tout apprendre

pour à un moment donné, à force de leçons et de destructions, comprendre que la vie était une

incarnation. A comprendre aussi , et que la vie réelle est un but pour apprendre cela. Il fut des

régions de notre globe ou l’on évoluait en paix et en harmonie entre les hommes, mais plusieurs

régions évoluaient séparément, jusqu’au moment où ses différents blocs se sont rencontrés, ou

qu’un des deux blocs rencontra l’autre. Un désir de se connaître et d’apprendre se développa,

jusqu’au moment où la différence entre ses régions provoqua l’irrémédiable, l’intolérance et donc

l’opposition qui provoque les conflits. Une nouvelle histoire entre deux oppositions provoqua après

plusieurs millénaires des conflits, l’un voulant faire connaître sa richesse, l’autre voulant la prendre.

Finalement le conflit provoqua la destruction de l’acquit de la sagesse sur le plan matériel. Mais

l’esprit incarné élevé, porteur de lumière, connaissant la vie réelle même dans l’incarnation, sachant

que le corps n’est que matière et donc est défini en longévité, savent qu’ils ne perdaient en réalité

que leur enveloppe matérielle décidèrent malgré tout de laisser des traces de leur connaissances

avant, de s’en aller pour un temps ailleurs, ou de revenir et réapprendre à ceux présent cette sagesse

et cette réalité. Ils laissèrent donc derrière eux les preuves de leurs civilisations, en sachant qu’un

jour dans un futur bien calculé, par leur moyen et état, qui allaient revenir pour redécouvrir et faire

découvrir ses sciences liées au monde de l’esprit. Ses sciences nous ont été déposées d’une manière

très secrète, lisible et compréhensible uniquement pour celui qui sait que son corps n’est qu’une

enveloppe temporaire. Ce corps que nous possédons et si utile pour apprendre, mais aussi pour

enseigner aux autres comment attendre le bonheur et la plénitude de l’esprit libéré de la prison dans

laquelle il croit être. Une autre manière donc se développa sur terre depuis le départ de cette

civilisation, et se développa les religions et les expériences au travers des incarnations, les écrits

permettent à l’être de reconnaître ce qu’il est, ainsi reconnaître ce qui l’empêche d’être. ce qu’il Est.

Ce qui l’empêche de se mettre l’ouvrage sur ce qu’il est dans une incarnation pour redécouvrir qu’il

est en réalité un être ayant reçu une enveloppe non durable,

un corps doté de raisonnement, de

réflexion, d’intelligence, d’émotions, de sensations, de mémoire physique, d’un conscient matériel,

mais aussi un conscient immatériel appelé inconscient pour le commun des mortel. C’est dans cet

inconscient que se trouve la clef des pouvoirs, mais celui-ci n’est utilisable qu’avec